Changer sa façon de manger : et si on testait le jeûne intermittent ?

ça va faire presque 5 ans que j’ai été opéré et je n’ai jamais autant analysé et modifié ma façon de manger de toute ma vie.
J’aime maintenant comprendre pourquoi mon corps réagit de telle façon suite à la prise de certains aliments, pourquoi je suis fatiguée, pourquoi je pète le feu aussi, pourquoi j’ai mal à l’estomac.

J’aime savoir que mon corps peut être purifié ou repartir à 0 en appliquant certaines méthodes. Je ne sais pas si tout marche mais en tout cas je teste et je ne juge que sur les résultats sur moi-même.

Je suis en train de lire un livre en ce moment qui remet en cause toutes mes croyances sur la façon de se nourrir qu’on nous a apprise jusqu’au aujourd’hui : Les lois de l’obésité.

Au cours de cette lecture, j’apprends donc qu’il serait bien de pouvoir utiliser la technique du jeûne intermittent pour améliorer ma santé physique et me faire perdre quelques kilos.

Il s’agit d’une habitude alimentaire et pas d’un nouveau régime à la mode.
Le jeûne intermittent est une version plus facile et accessible que le jeûne traditionnel qui m’a toujours fait peur (je ne sais pas pourquoi à vrai dire, la peur de manquer ?) .

Vous allez être d’accord avec moi : on nous a toujours dit et rabâché plusieurs choses fausses à priori :
– il faut manger 3 repas par jour
– il faut bien manger le matin, le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée.
– Il faut manger même quand on a pas faim (ça c’est le pire sans doute).

Dans mon cas, ayant un estomac réduit suite à ma sleeve, je ne peux plus manger les quantités que je mangeais auparavant dans 1 seul repas. La conséquence est immédiate après l’opération, je suis passée de 3 repas à 5 ou 6 repas par jour.
Au départ c’était nécessaire médicalement et c’était conseillé par ma nutritionniste et ma dietéticienne car je mangeais l’équivalent uniquement d’un petit suisse quelque soit l’aliment solide ou liquide donc j’étais obligé de morceler mes repas.
J’ai donné par contre une mauvaise habitude à mon corps. J’avais tendance à grignoter avant l’opération et ça s’est amplifié avec le temps.

Parfois on culpabilise moins à grignoter des choses saines comme des fruits par exemple, mais le souci c’est qu’on sollicite notre corps quand même qui n’est jamais au repos.
A chaque fois que l’on mange, notre organisme produit de l’insuline donc si on mange du matin jusqu’au soir, le pancréas secrète constamment de l’insuline même pendant notre sommeil.
Un niveau d’insuline élevé est néfaste pour notre organisme.
L’avantage d »utiliser le jeûne intermitent est multiple :

– Il diminue la production d’insuline et le stockage des graisses et du sucre dans l’organisme
– Il stimule le déstockage des graisses
– Meilleur contrôle des sensations alimentaires (on se vraiment compte si on a faim ou pas surtout les premiers jours)
– Il améliore la performance physique et intellectuelle et diminue le temps de récupération (on peut faire du sport et utiliser cette méthode dans sa vie quotidienne)
– Il favorise la régénération cellulaire
– il permet le nettoyage de l’organisme et stimule l’autophagie ou fonction d’auto-nettoyage de l’organisme par ses propres cellules 

Pourquoi le jeûne intermittent pourrait nous faire perdre du poids :
Quand on se s’alimente pas pendant plus de 14h, on brûle facilement nos graisses, on déstocke, et on favorise très fortement la perte de poids.
Il faut s’avoir alterner période de jeûne et période d’alimentation. Et surtout pas se stresser sur la période de jeûne. On doit faire à notre rythme et selon notre vie sociale également.
Pour moi c’était indispensable de ne pas devoir me couper de mes repas avec mon mari et mes enfants.
Voici donc comme je procède :
– j’ai supprimé mon petit-déjeuner
– je prends mon déjeuner à 14H (je vais essayer de réduire à 13h, si jamais j’arrive à dîner à 19h)
– je dîne en famille entre 19h et 20H

Pour l’instant, j’essaye de mettre en place ces nouvelles habitudes mais j’aimerais pouvoir réussir à manger uniquement entre 12H et 20H. Ce qui fait une plage horaire de 8H sur la journée.
Selon les différentes lectures que j’ai pu faire, pour avoir des résultats optimaux à tous les niveaux il faudrait réduire cette plage d’alimentation à 6 ou 7H mais n’essayons pas d’aller trop vite… comme d’habitude 😉


Alors soyons logique bien sur, sur cette période d’alimentation de 8H le but n’est pas de manger n’importe quoi. On continue à s’alimenter de choses saines, de limiter l’apport en glucides, de limiter fortement les produits sucrés et transformés.
On favorise les protéines, les fruits et les légumes de saisons, les bons gras, l’huile d’olives etc…

Sur la période de jeûne, il faut boire, boire boire : de l’eau plate, du café, du thé, de la tisane et tout cela non sucrés, bien évidemment !
L’hydratation est tellement importante que j’ai pas fini de vous le rabâcher constamment…

Voila je voulais parler de ce sujet et le partager avec vous pour avoir vos retours d’expérience et votre ressenti si jamais vous avez utilisé cette nouvelle façon de vous alimenter après l’opération.
Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, Instagram ou Facebook ou même sur Youtube si je prends le temps de faire une vidéo complète, je vous partagerais mes résultats et mes sensations comme d’habitude.


Buvez il fait chaud

Je suis tombée par hasard sur cette petite vidéo que j’avais en story de mon instagram et je me suis dit que ça pouvait être sympa de vous la repartager.
==> Carole si tu passes par la, je t’embrasse fort fort

L’importance de boire on vous le rabâche depuis longtemps non ? Et dieu sait que je suis pas une élève modèle sur le sujet mais j’ai conscience de la problématique et j’en ai subi des conséquences assez graves avec les calculs rénaux en 2016. Depuis je suis un peu plus vigilante.
J’ai mélangé 2 sujets volontairement : boire et les compléments vitaminiques. Un 2 en 1. Quand on vient d’être opéré les compléments vitamines sont indispensables et Good santé en a fait un crédo. Une dose de 35ml contient l’ensemble des vitamines et minéraux nécessaires, pour une journée complète. Le goût est assez neutre et ça se boit vraiment facilement, comme de l’eau en fait. Pour ceux qui ont du mal à prendre des comprimés car ça passe difficilement ça reste l’idéal.

D’une manière générale, opérée ou non, il faut boire. L’article sur Passeport santé est très intéressant, je vous laisse aller le lire… tout le monde est d’accord pour dire que c’est un fondamental et cela reste une habitude qu’on doit s’obliger à avoir

La reprise en main va démarrer maintenant..

Quand tu commences à appréhender de monter sur la balance ça démarre mal.

En même temps, la meilleure balance ce sont tes vêtements et j’ai capté que j’avais grossi il y a 4/5 mois.

Pour rappel je me suis faite opérer d’une sleeve le 4 novembre 2014.

J’avais perdu presque 70 kilos (par rapport au poids le plus important avant l’opération)… et aujourd’hui j’ai repris du poids…

Oui je suis sportive, je fais 4 sorties course à pied par semaine entre 40 mn et 1h30 donc j’ai pris du muscle c’est certain mais pas que…

Alors dans ces cas là tu n’as pas 10 000 solutions, il faut se reprendre en main tant qu’il est temps.
Plusieurs solutions sont possibles mais la mienne ça va être mon carnet de bord avec vous sur les réseaux et un suivi médical renforcé…

Voici les prochaines étapes : IMG_20190222_165149_644

J’ai peur d’une chose c’est que mon addiction au sucre et mon problème concernant le grignotage revienne au galop.
Donc il va falloir analyser tout cela.

J’ai besoin aussi de vérifier si mon estomac n’a pas été délité depuis ces 4 années… pourtant je ne peux ingérer des quantités énormes quand même mais je remarque que des choses ont changé.
C’est certain je ne laisserais pas faire les choses tranquillement.

J’ai peur je vous l’avoue…

Back To Work : mes résolution 2018

Ca y’est presque tout le monde est rentré de vacances… et souvent c’est la période ou on se dit qu’on va prendre de « bonnes résolutions ».

Un peu comme en janvier pour démarrer la nouvelle année.

Une chose est sure : « il faut pas « trop » vouloir changer pour réussir à changer réellement quelques choses. Step by step…

Soyez ambitieux mais pas « fou »
Je vous partage mes résolutions de Septembre 2018.  N’hésitez surtout pas à m’envoyer vos résolutions, ça me donnera des idées pour la prochaine fois 😉

Tout se passe dans votre cerveau

Je vous ai un peu spoilé la vidéo mais c’est un sujet tellement important qu’on pourrait en parler de plein de façons différentes.
N’hésitez pas à donner vos impressions et votre avis sur ma vision des choses et partagez également votre expérience.

Je ne veux pas me faire opérer !

Le titre est évocateur et doit résonner chez certains : C’est la phrase que j’entends souvent par des personnes qui me sollicitent.

Au départ je ne comprenais pas pourquoi on venait vers moi pour me dire :

  • « j’ai beaucoup de kilos à perdre, j’ai tout essayé, donnes moi des conseils mais saches que l’opération ne m’intéresse pas, je n’en suis pas encore à ce niveau là, je pense que d’autres solutions existent »

C’est pas facile de répondre à cela car l’opération pour moi a été le déclencheur de tout le reste.  Mais au fur et à mesure des mois, j’ai réussi à rassurer certaines personnes ou à déclencher des envies. Je vous avoue que ça fait super plaisir de se sentir utile dans ces circonstances.

ça sera le sujet de ma prochaine vidéo.

Soyez indulgent pour le timing, je sais que je suis moins présentes ces temps ci mais j’ai envie de nouveau d’être avec vous car toutes les retombées et vos marques d’affections ont été mes meilleurs alliés depuis presque 4 ans maintenant.

Le sujet vous intéresse ?problemsolution

 

La fourchette connectée : ce n’est pas un gadget

Vous avez du voir pas mal de publications concernant cette fourchette, des vidéos sur youtube des articles de presse…
Personnellement je l’utilise depuis plusieurs mois et je pense sincèrement qu’elle devrait être entre les mains de tout le monde : que vouliez perdre du poids ou pas.
C’est un outil ludique et éducatif.

fourchette

Une chose est certaine : la plupart d’entre nous, nous mangeons trop vite.
On ne sait pas apprécier les aliments, le savourer, l’avoir en bouche pour apprécier son goût dans le détail. On engloutit.
Parfois par manque de temps, mais le plus souvent par habitude.

Il est recommandé de manger son plat principal en 20 mn : honnêtement chronométrez vous et vous allez voir…
J’utilise cet outil (car je le vois comme une vraie aide psychologique), le plus souvent le midi.
Elle sonne encore de temps en temps. Mais ce rappel à l’ordre me remet dans le droit chemin. Et le plus souvent je finis après tout mes collègues.
Vous dire qu’elle m’a fait perdre du poids ne serait pas honnête. Mais vous dire qu’elle m’aide énormément dans la prise de conscience c’est le moins que je puisse dire.

Je vous conseille d’essayer. Vous allez être étonnée et surtout vous allez vous rendre compte que c’est loin d’être un gadget.

Pour l’acheter c’est assez simple : direction Amazon sur ce lien 
Fourchette Slow Control

Je trouve que cette vidéo de la Sleeve d’un Barbu explique très bien son utilisation et les impressions qu’on peut avoir… Je vous laisse visionner 😉

 

 

Nutri-score : Comprendre et mieux choisir ce que l’on mange

Dans le cadre du parcours pré-op, on a eu normalement tous des conseils pour pouvoir savoir mieux comprendre les étiquettes des différents produits emballés .

Ils ont mis en place un système visuel et facile à comprendre qui seront sur l’ensemble des produits emballés pour nous faciliter la tâche .

A : c’est un super produit sain

E : c’est le produit à éviter un Max

T’as des produits qui peuvent paraître cool à 1ere vue et quand on regarde plus près ils sont bourré de sucres .

On aura donc ce système de scoring sur l’ensemble des produits transformés et sur les boissons .

Pratique quand même ?

Ça va arriver tout doucement avec les enseignes participantes dans les 6 prochains mois , notamment celles de la grande distribution qui vont démarrer par leur marque propre. (Leclerc , Auchan , Intermarché etc…)

Un lien mieux comprendre : http://www.mangerbouger.fr/content/download/35322/637089/version/1/file/NUTRISCORE.pdf

Nouveau centre de l’obésité à Marseille

Marseille c’est la 2e ville de France donc c’est important qu’on soit organisé pour accueillir les personnes qui sont dans cette démarche et je suis ravie que l’hôpital de Saint Joseph ait un centre de ce type :

Le sucre « ma drogue dure »

Le titre vous parait peut être choquant mais je vous parle de ma situation personnelle.
Je ne fais pas partie des personnes qui sait manger 1 carreau de chocolat occasionnellement.
J’aime tout ce qui est sucré.
Et la Sleeve n’a rien changé à cela.

Alors oui pendant 2 ans j’en ai très peu mangé et ça m’a fait un bien fou à énormément de niveau.
Mais depuis la fin de ma lune de miel, certains démons sont revenus et il me faut lutter au quotidien pour contrôler la situation.

Je veux vous dire que vous n’êtes pas les seuls à galérer avec cette addiction.
De nombreuses études l’ont confirmées : le sucre est plus addictif que la cocaine, alors accrochez vous. Ca sera pas facile mais ce n’est pas une fatalité.
Faites vous aider, accompagner si vous vous sentez pas assez forte sur le sujet car il va falloir être costaud.

Vendredi 17/11 j’ai démarré ma cure de detox. Je supprime complètement le sucre de l’ensemble de mes repas et je pourrais par la suite réintroduire du sucre quand je me sentirais prête.
Je veux repartir à 0 au niveau de mes papilles car LE SUCRE APPELLE LE SUCRE.

Comme je le précise dans ma vidéo, un moyen de vérifier si le produit que vous voulez consommer est correctement dosé en sucre :

Pour 100G , le taux de glucose, doit être inférieur à 5.
Entre 5 à 10, c’est un produit à prendre ponctuellement avec modération
Au dessus de 10, c’est un produit à éviter.
Voici un exemple des gâteaux OREO

Capture d_écran 2017-11-19 à 21.04.20

C’est édifiant non ? c’est un produit qu’il faut bannir simplement sans réfléchir de notre alimentation…

Je démarre une cure detox au sucre raffiné, aux sucres ajoutés, pendant minimum 15 jours et si vous voulez on peut se suivre mutuellement en utilisant sur les réseaux sociaux ce hashtag #stopausucre15jours

A vous de jouer, et bon courage à tous, c’est une vraie lutte acharnée qui va démarrer