Nutri-score : Comprendre et mieux choisir ce que l’on mange

Dans le cadre du parcours pré-op, on a eu normalement tous des conseils pour pouvoir savoir mieux comprendre les étiquettes des différents produits emballés .

Ils ont mis en place un système visuel et facile à comprendre qui seront sur l’ensemble des produits emballés pour nous faciliter la tâche .

A : c’est un super produit sain

E : c’est le produit à éviter un Max

T’as des produits qui peuvent paraître cool à 1ere vue et quand on regarde plus près ils sont bourré de sucres .

On aura donc ce système de scoring sur l’ensemble des produits transformés et sur les boissons .

Pratique quand même ?

Ça va arriver tout doucement avec les enseignes participantes dans les 6 prochains mois , notamment celles de la grande distribution qui vont démarrer par leur marque propre. (Leclerc , Auchan , Intermarché etc…)

Un lien mieux comprendre : http://www.mangerbouger.fr/content/download/35322/637089/version/1/file/NUTRISCORE.pdf

Nouveau centre de l’obésité à Marseille

Marseille c’est la 2e ville de France donc c’est important qu’on soit organisé pour accueillir les personnes qui sont dans cette démarche et je suis ravie que l’hôpital de Saint Joseph ait un centre de ce type :

Maggie de Block : étonnante

En 5 mn je viens de recevoir des tas de messages privés pour me dire de faire attention à ce que j’écrivais sur cette dame car en Belgique, les personnes malades trouvent sa politique extrêmement dure et injuste…
Je vais donc me renseigner plus précisément sur ce qu’elle raconte.
L’idée de mon article était surtout : peut on être obèse et crédible au poste de « ministre de la santé »
La Belgique est un pays ultra ouvert et moderne que j’adore qui peut se permettre d’avoir une ministre de la santé en obésité morbide : Maggie de Block, une femme de poigne.
– Parce qu’on ne choisit pas d’être obèse
– Parce qu’on n’est pas obèse uniquement parce qu’on mange trop
– Parce que même si on se prend en charge la maladie veut revenir au galop.
Tant qu’on a pas compris cela, on aura encore du travail pour l’accompagnement des 15% des personnes obèses en France.
Cette dame est constamment décriée car une partie de la population ne comprends pas comment une nana avec des soucis de santé de ce type peut s’occuper de la santé. maggie - 60
Alors que au contraire je trouve par exemple qu’une personne qui est en situation d’handicap a complètement sa place à son ministère.
Vous allez me répondre que lui n’a pas le choix par rapport à sa situation, et qu’on ne peut pas faire de miracle pour lui.
Mais pourquoi cela ne serait pas le cas également pour les personnes en obésité.
La chirurgie bariatrique ne répond pas à toutes les problématiques.
Il y a 40% d’échec de l’opération, rappelez vous !!
On nous coupe l’estomac mais notre cerveau et nos gènes sont les mêmes.
Alors, arrêtez de critiquer sans connaitre le combat des gens.
Cette grande dame qui a fait médecine, a tenté tout ce qui était possible en matière de régime, jusqu’à tomber dans l’anorexie.
Elle fait avancer les choses d’une manière révolutionnaire je trouve par rapport à ce qui existe en France notamment avec une mesure que j’aimerais tellement qui arrive en France : le remboursement des visites chez le psychologues
Quand on s’est fait opérer, on va aux visites obligatoires qui sont prises en charge la plupart du temps mais quand il s’agit de donner 50 euro pour une séance, la plupart déserte les séances et je ne veux pas jeter la pierre car je le comprends complètement.
D’ailleurs j’en profite pour vous dire que c’est le thème du prochain Live de Good santé, mardi 15 mai : ne loupez pas le rendez vous
Pour revenir à Maggie, qui de mieux qu’une personne qui est passée par plein d’étapes dans sa vie, dans son combat pour accompagner les personnes souffrant de pathologies diverses : une personne qui s’en est sortie ?
Peut être…
Mais en attendant, elle est brillante et fait avancer les choses pour les autres et c’est un véritable « don » de soi. Et ça, on ne peut que le respecter.
Une auteure s’est intéressée à son parcours et à écrit un livre que je n’arrive pas à me procurer en france : Une vie hors format
Si quelqu’un veut me le vendre, je suis preneuse car ce parcours me fascine littéralement et j’aimerais encore en savoir plus.
Alors à tous les rageux, renseignez vous avant de critiquer une personne qui peut être va vous aider un jour.

J’ai regrossi !

c’est pas un titre putaclic… c’est la vérité.
Difficile de vous faire une vidéo pour l’instant sur le site car j’ai toujours véhiculé dans la mesure du possible un message positif et d’espoir sur les obèses opérées.
Mais la réalité est là. J’ai regrossi.
Pendant quelques semaines je n’osais même pas me repeser car j’étais bien consciente que les volumes que je mangeais s’agrandissaient de jour en plus et surtout mes envies de sucres revenaient de plus belle.
Alors… j’ai pris mon courage à deux mains et je suis remontée sur la balance en la regardant du coin de l’œil et le verdict est tombé j’avais pris 7 kgs par rapport à mon poids le plus bas que j’ai pu faire (après ma crise de calcul) et 5 kgs sur le poids que je maintiens depuis presque 2 ans.

Donc dans ces cas là, y’a plusieurs solutions :

– soit tu te voiles la face et tu te dis que les kilos vont partir un jour ou l’autre
– soit tu te regardes dans la glace, tu regardes quelques avant-après et tu te dis que plus jamais tu ne redeviendras obèses car tu aimes la vie et que ça serait trop dommage.

Si vous commencez à me connaitre un peu, vous imaginez quelle solution j’ai choisi.
ça fait 7 jours aujourd’hui que je reprends sérieusement les choses en main pour que les 5 kilos repris s’envolent avant cet été.

Ce matin 1 kilo était déjà parti et je suis satisfaite. Je ne veux pas perdre ces 4 kilos restant en 1 mois. La précipitation ce n’est pas la solution.

Je veux arrêter d’avoir des compulsions, des envies folles pour aucune raison.
Donc je vais essayer d’analyser à quel moment et pour quelle raison j’ai autant envie de grignoter. (et surtout pourquoi j’ai toujours envie de grignoter des choses qu’il ne faut pas approcher…)

Je sais que je suis loin d’être la seule dans ce cas. Mais j’ai été opéré il y a plus de 3 ans et vous êtes nombreuses à m’envoyer des messages pour me dire que vous admirez mon parcours. Je suis là également pour vous rappeler que mon combat n’est pas terminé. Que je suis justement en plein dedans. Et que si vous êtes dans ma situation actuelle de reprise de poids, ne culpabilisez pas. Cherchez plutôt l’origine.
Rien n’est fatal. Il faut juste ouvrir les yeux et réagir.
Voila… c’était juste un p’tit article pour vous donner un peu de mes news.
Une vidéo arrivera très prochainement pour vous donner mon évolution sur ce point qui est sans doute le plus important de tous…

Je vous souhaite à tous de très bonne fête de Pâques

et pas d’abus… c’est ça le plus compliqué ;)))

Le sucre « ma drogue dure »

Le titre vous parait peut être choquant mais je vous parle de ma situation personnelle.
Je ne fais pas partie des personnes qui sait manger 1 carreau de chocolat occasionnellement.
J’aime tout ce qui est sucré.
Et la Sleeve n’a rien changé à cela.

Alors oui pendant 2 ans j’en ai très peu mangé et ça m’a fait un bien fou à énormément de niveau.
Mais depuis la fin de ma lune de miel, certains démons sont revenus et il me faut lutter au quotidien pour contrôler la situation.

Je veux vous dire que vous n’êtes pas les seuls à galérer avec cette addiction.
De nombreuses études l’ont confirmées : le sucre est plus addictif que la cocaine, alors accrochez vous. Ca sera pas facile mais ce n’est pas une fatalité.
Faites vous aider, accompagner si vous vous sentez pas assez forte sur le sujet car il va falloir être costaud.

Vendredi 17/11 j’ai démarré ma cure de detox. Je supprime complètement le sucre de l’ensemble de mes repas et je pourrais par la suite réintroduire du sucre quand je me sentirais prête.
Je veux repartir à 0 au niveau de mes papilles car LE SUCRE APPELLE LE SUCRE.

Comme je le précise dans ma vidéo, un moyen de vérifier si le produit que vous voulez consommer est correctement dosé en sucre :

Pour 100G , le taux de glucose, doit être inférieur à 5.
Entre 5 à 10, c’est un produit à prendre ponctuellement avec modération
Au dessus de 10, c’est un produit à éviter.
Voici un exemple des gâteaux OREO

Capture d_écran 2017-11-19 à 21.04.20

C’est édifiant non ? c’est un produit qu’il faut bannir simplement sans réfléchir de notre alimentation…

Je démarre une cure detox au sucre raffiné, aux sucres ajoutés, pendant minimum 15 jours et si vous voulez on peut se suivre mutuellement en utilisant sur les réseaux sociaux ce hashtag #stopausucre15jours

A vous de jouer, et bon courage à tous, c’est une vraie lutte acharnée qui va démarrer

 

 

3 ans Post Op : BILAN D’UNE OBESE OPEREE

Pour cette vidéo, je me demandais au départ si j’allais vous faire un montage de photos avant après au fil des mois et finalement je me suis dis que je vous en partagez déjà pas mal sur les différents sociaux… alors j’ai tenté de structurer ce que je voulais vous dire en 5 points :
1. Ma perte de poids
2. Mon alimentation
3. Le sport Post Op
4. L’obésité est une maladie
5. Ma création d’activité
N’hésitez pas à réagir à mes différents commentaires et surtout à mon projet qui me tient particulièrement à coeur depuis tout ce temps qu’il murit dans ma tête.

#Sleeve Chirurgie réparatrice : J’ai changé d’avis !

Vaste sujet que je vais réouvrir 3 ans après mon passage sur le billard.
Ce qui est fou c’est 1 an après mon opération si j’avais du voir un chirurgien je me serais faite opérer de mes cuisses et aujourd’hui ça me parait vraiment secondaire?

Je démarre ma démarche et je vais vous partager mon expérience.1ère réunion collective le 22 Septembre….N’hésitez pas à me dire si vous connaissez des personnes qui partages leur parcours en chirurgie réparatrice sur les réseaux sociaux. Je suis ultra preneuse…

M3 JOURNAL : On arrête de tout remettre au lendemain !

On va parler d’un sujet qui intéresser pas mal de personnes je pense :

La procrastination (du latin pro, qui signifie « en avant » et crastinus qui signifie « du lendemain ») est une tendance à remettre systématiquement au lendemain des actions (qu’elles soient limitées à un domaine précis de la vie quotidienne ou non). Le « retardataire chronique », appelé procrastinateur, n’arrive pas à se « mettre au travail », surtout lorsque cela ne lui procure pas de satisfaction immédiate.
Source : Wikipedia 😉

C’est une action qui est souvent volontaire car on sait qu’elle va nuire à nos objectifs.
C’est quand même plus facile de regarder une vidéo sur Youtube, que d’enfiler ses baskets pour aller courir, même 1/2h.  Vous êtes d’accord ?

Quand on procastine, on repousse nos objectifs les plus importants. Car on recherche le plaisir plus rapide. Et c’est facile de remettre au lendemain certaines bonnes habitudes qu’on devrait mettre en place :
– Marcher 10 000 pas par jour
– Manger sainement au lieu de manger de la Junk Food
– Se former à une nouvelle matière pour s’améliorer dans son domaine
– Lire un bon bouquin
etc etc

Dans cette vidéo je vous parle d’une méthode qui va vous aider à « moins » procastiner.
La méthode M3 JOURNAL

M3 journal est un outil vraiment pratique quand on veut se lancer dans un projet et qu’on veut structurer ses idées.

En vente sur https://www.m3journal.com – Fabriqué en France (édition limitée)

Cette méthode permet :
1/ d’en finir avec la procastination tant bien que mal 🙂
2/ De pouvoir atteindre son objectif grâce au tableau de bord, son bullet journal en 3 mois.
3/ De s’habituer à l’action au quotidien qui va vous permettre d’avancer en étant plus structuré.

ça vous tente ?

 

 

 

#66 Pourquoi tu te fais opérer ?

Aujourd’hui je vous propose de revenir sur plein de sujets que j’ai déjà abordé sur ma Chaine Youtube avec mon recul de presque 3 ans 🙂

Le thème de la journée est sans doute le démarrage de tout : Pourquoi tu te fais opérer ? C’est quand même bien de pouvoir mettre des mots sur tout cela…

Voici un passage de ce que j’écrivais en mai 2014 sur le sujet :

Dans mon entourage je sens qu’il est nécessaire que j’explique ma démarche car mise à part les personnes très proches (ma mère, mon mari..) certains sont assez abasourdie de ma démarche.
Pourquoi vas tu imposer cela à ton corps ?
Mais tu as l’air si radieuse, dynamique, heureuse ?
Je ne savais pas que tu étais mal dans ta peau (j’ai pas encore dit ça ?)
Tu es en dépression (non ? non ?)
J’ai du répéter sans 100 fois les mêmes réponses. Parfois ça m’agace, parfois je trouve ça super qu’on essaye de creuser pourquoi car effectivement ce n’est pas anodin comme opération.
Donc oui je me ferais opérer d’une Sleeve dès que l’équipe sera ok (chirurgien, nutritionniste, diététicienne, psychologue…) Je trouve que c’est complètement normal de valider ce type de décision. Que ça ne soit pas pris à la légère car notre vie va changer. J’ai envie que mon corps change. Ce que je veux surtout c’est vivre le plus longtemps possible et j’ai besoin de ce petit coup de pouce