Perdre du poids sans faire un régime restrictif !

On revient de vacances et la réalité est là : vous êtes beaucoup à avoir pris du poids.

Prendre du poids avec l’âge est plus compliqué à reperdre : C’est une constatation personnelle mais c’est également une réalité scientifique.
Personne ne peut le nier.
Perdre les 3/4 kilos qu’on a pris pendant l’été est bien plus dur à perdre quand on a 45 ans comme moi que quand on a 20 ans.

Je vais revenir sur des notions importantes si vous avez décider de vous reprendre en main : notre métabolisme ralentit avec l’âge. C’est vraiment à prendre en compte par rapport à votre situation.

Tout d’abord c’est quoi le métabolisme ?
Wikipédia va te donner cette info : Ensemble des processus de transformation biochimique qui se produisent dans les tissus des organismes vivants.
C’est le processus de transformation par lequel nous brûlons nos calories.
On parle aussi de métabolisme de base : c’est la dépense énergétique minimale d’un sujet au repos

Pour calculer ton métabolisme basal il existe une formule : Black and co (c’est celle qu’on nous apprend au BTS diététique)

HOMMES MB = 1,083 x P0,48 x T0,5 x A-0,13
FEMMES MB = 0,963 x P0,48 x T0,5 x A-0,13

Je prends l’exemple d’une femme de 40 ans qui fait 1m70 et 70 kgs et qui a une pratique de sport habituelle (3 x 45 mn d’activité physique par semaine)
On obtient : 0,963 x 70 0,48 x 1.70 0,5 x 40 -0,13 = 5.97

Puis on calcule le NAP : niveau d’activité physique.
Le NAP moyen chez la femme dépend de l’activité physique que vous pratiquez.
Sédentaire : 1.4
Habituelle : 1.6
Importante : 1.8
Très importante : 1.9

Et pour finir on calcule l’AET (apport energetique total)
MB x NAP = AET
Si on part du principe qu’on a une activité habituelle (3 x 45 mn)
5.97 X 1.6 = 9,552 MJ soit 9552 KJ soit 2285 calories

L’apport conseillé en protide est de 10 à 20 % de l’AET soit :
Protide : 10 à 20 % AET soit 56 à 112 g
Lipide : 35 à 40 % AET soit 87 à 100 g
Glucide: 40 à 55 % AET soit 224 à 309 g et les glucides simples ajoutés moins de 10 % AET (56 g).

A titre indicatif on peut également se donner une répartition en fonction des différents repas. Il s’agit uniquement de recommandations. Ce n’est pas à suivre à la lettre car certains par exemple ne déjeune pas le matin. Donc c’est à adapter à votre vie : (par exemple moi je prends 2 collations donc c’est ce que je déduis de mon déjeuner et de mon dîner)

Petit déjeuner : 25 % de l’AET +/- 5 % soit 571 calories

Déjeuner: 40% de l’AET +/- 5% soit 914 calories

Dîner: 35% de l’AET +/- 5 % soit 799 calories

Pour perdre du poids, vous devez être en déficit calorique sans jamais être en dessous de votre métabolisme de base :

c’est la phrase la plus importante à retenir.

Dans le cadre de mon exemple , le métabolisme de base est de 5.97 soit 5970 KJ soit 1428 calories.
Le métabolisme de base c’est la quantité d’énergie dont le corps a besoin pour maintenir ses fonctions vitales au repos.
Pour perdre du poids il faut être autour de 1900 calories journalièrement.
Si on est en dessous on perdra évidemment plus vite mais ce n’est pas toujours l’idéal.
Au contraire c’est comme ça qu’on peut à moyen/ long terme affaiblir son métabolisme de base.
Si on manque d’approvisionnement en énergie, le corps s’adapte et fait descendre votre métabolisme afin de faire des réserve en cas de besoin par la suite.
Il faut donc éviter au maximum d’être en déficit calorique trop important pour ne pas massacrer votre métabolisme de base.

Dès qu’on remange à sa faim, on reprend le poids perdu avec très souvent un bonus.



Quand on pratique une activité physique régulière, on brûle plus de calories, même au repos. C’est encore un argument pour maintenir une activité sportive toute sa vie : il est préférable de privilégier un sport de longue durée moyennement intense pour accélérer son métabolisme :
– course à pied (je suis fan vous avez compris je pense),
– natation (j’ai un objectif pour 2023, je vous en parlerais prochainement),
– vélo (un jour j’en ferais vraiment)
– ski de fond (j’ai jamais pratiqué mais je pense que j’adorerais)
– et pas mal de sport de balles.

En dehors de cela, augmentez votre métabolisme en bougeant dès que vous le pouvez : marchez au lieu de prendre la voiture, prenez les escaliers quand c’est possible, activez vous tous les jours.

Cela ne va pas remplacer votre séance de sport mais cela contribuera à booster votre métabolisme.

On a tendance aussi à oublier mais boire minimum 2 litres d’eau stimule votre métabolisme.
Les céréales, légumineuses, légumes, volaille poisson qui contiennent des fibres stimulent aussi votre métabolisme.

A contrario, les plats ultra transformés, les plats préparés, la junk food, ralentissent votre métabolisme et peuvent bloquer votre perte de poids.
Il n’y a aucune interdiction mais il faut quand même limiter ce type d’aliment si on veut stimuler son métabolisme.

Pour finir, ne négligez pas non plus votre sommeil. Bien dormir contribue à votre bien être et diminuer votre pression mentale. Le sommeil est indispensable afin de pouvoir se regénérer.

Ne négligez pas toutes ces généralités qui sont les composantes pour vous garantir une vie saine et équilibrée.

Il y a la théorie avec toutes les informations plus mathématiques que j’ai évoqué précédemment qui vont vous permettre de trouver un cadre mais la réalité doit être en harmonie avec votre mode de vie.

C’est une des vidéos qui a été une révélation pour moi

Une vidéo sincère.
Une réunion grand public du G.R.O.S : groupe sur l’obésité et le surpoids.
Cette conférence date de 2013, mais c’est intéressant de la réécouter avec attention.

Maigrir finalement ce n’est pas réellement un souci : On est presque tous d’accord. Le souci reste de ne pas regrossir.

L’obésité est une maladie sérieuse. Ne prenons pas les choses à la légère dans sa prise en charge.
Ils ont reconnus qu’on ne peut pas réellement guérir de cette « maladie ».

« Suivre un régime permet de maigrir : mais maigrir n’est pas tellement intéressant si c’est pour regrossir si on a pas fait une analyse profonde des troubles des comportements secondaires attachés ».

Des conseils simples :

Ne pas se comparer au voisin.

Ne pas ériger un poids qui correspondrait à tout le monde.

Ne pas se résigner pour autant.

Ne pas faire n’importe quoi.


Back To Work : mes résolution 2018

Ca y’est presque tout le monde est rentré de vacances… et souvent c’est la période ou on se dit qu’on va prendre de « bonnes résolutions ».

Un peu comme en janvier pour démarrer la nouvelle année.

Une chose est sure : « il faut pas « trop » vouloir changer pour réussir à changer réellement quelques choses. Step by step…

Soyez ambitieux mais pas « fou »
Je vous partage mes résolutions de Septembre 2018.  N’hésitez surtout pas à m’envoyer vos résolutions, ça me donnera des idées pour la prochaine fois 😉

Je ne veux pas me faire opérer !

Le titre est évocateur et doit résonner chez certains : C’est la phrase que j’entends souvent par des personnes qui me sollicitent.

Au départ je ne comprenais pas pourquoi on venait vers moi pour me dire :

  • « j’ai beaucoup de kilos à perdre, j’ai tout essayé, donnes moi des conseils mais saches que l’opération ne m’intéresse pas, je n’en suis pas encore à ce niveau là, je pense que d’autres solutions existent »

C’est pas facile de répondre à cela car l’opération pour moi a été le déclencheur de tout le reste.  Mais au fur et à mesure des mois, j’ai réussi à rassurer certaines personnes ou à déclencher des envies. Je vous avoue que ça fait super plaisir de se sentir utile dans ces circonstances.

ça sera le sujet de ma prochaine vidéo.

Soyez indulgent pour le timing, je sais que je suis moins présentes ces temps ci mais j’ai envie de nouveau d’être avec vous car toutes les retombées et vos marques d’affections ont été mes meilleurs alliés depuis presque 4 ans maintenant.

Le sujet vous intéresse ?problemsolution

 

Nutri-score : Comprendre et mieux choisir ce que l’on mange

Dans le cadre du parcours pré-op, on a eu normalement tous des conseils pour pouvoir savoir mieux comprendre les étiquettes des différents produits emballés .

Ils ont mis en place un système visuel et facile à comprendre qui seront sur l’ensemble des produits emballés pour nous faciliter la tâche .

A : c’est un super produit sain

E : c’est le produit à éviter un Max

T’as des produits qui peuvent paraître cool à 1ere vue et quand on regarde plus près ils sont bourré de sucres .

On aura donc ce système de scoring sur l’ensemble des produits transformés et sur les boissons .

Pratique quand même ?

Ça va arriver tout doucement avec les enseignes participantes dans les 6 prochains mois , notamment celles de la grande distribution qui vont démarrer par leur marque propre. (Leclerc , Auchan , Intermarché etc…)

Un lien mieux comprendre : http://www.mangerbouger.fr/content/download/35322/637089/version/1/file/NUTRISCORE.pdf

J’ai regrossi !

c’est pas un titre putaclic… c’est la vérité.
Difficile de vous faire une vidéo pour l’instant sur le site car j’ai toujours véhiculé dans la mesure du possible un message positif et d’espoir sur les obèses opérées.
Mais la réalité est là. J’ai regrossi.
Pendant quelques semaines je n’osais même pas me repeser car j’étais bien consciente que les volumes que je mangeais s’agrandissaient de jour en plus et surtout mes envies de sucres revenaient de plus belle.
Alors… j’ai pris mon courage à deux mains et je suis remontée sur la balance en la regardant du coin de l’œil et le verdict est tombé j’avais pris 7 kgs par rapport à mon poids le plus bas que j’ai pu faire (après ma crise de calcul) et 5 kgs sur le poids que je maintiens depuis presque 2 ans.

Donc dans ces cas là, y’a plusieurs solutions :

– soit tu te voiles la face et tu te dis que les kilos vont partir un jour ou l’autre
– soit tu te regardes dans la glace, tu regardes quelques avant-après et tu te dis que plus jamais tu ne redeviendras obèses car tu aimes la vie et que ça serait trop dommage.

Si vous commencez à me connaitre un peu, vous imaginez quelle solution j’ai choisi.
ça fait 7 jours aujourd’hui que je reprends sérieusement les choses en main pour que les 5 kilos repris s’envolent avant cet été.

Ce matin 1 kilo était déjà parti et je suis satisfaite. Je ne veux pas perdre ces 4 kilos restant en 1 mois. La précipitation ce n’est pas la solution.

Je veux arrêter d’avoir des compulsions, des envies folles pour aucune raison.
Donc je vais essayer d’analyser à quel moment et pour quelle raison j’ai autant envie de grignoter. (et surtout pourquoi j’ai toujours envie de grignoter des choses qu’il ne faut pas approcher…)

Je sais que je suis loin d’être la seule dans ce cas. Mais j’ai été opéré il y a plus de 3 ans et vous êtes nombreuses à m’envoyer des messages pour me dire que vous admirez mon parcours. Je suis là également pour vous rappeler que mon combat n’est pas terminé. Que je suis justement en plein dedans. Et que si vous êtes dans ma situation actuelle de reprise de poids, ne culpabilisez pas. Cherchez plutôt l’origine.
Rien n’est fatal. Il faut juste ouvrir les yeux et réagir.
Voila… c’était juste un p’tit article pour vous donner un peu de mes news.
Une vidéo arrivera très prochainement pour vous donner mon évolution sur ce point qui est sans doute le plus important de tous…

Je vous souhaite à tous de très bonne fête de Pâques

et pas d’abus… c’est ça le plus compliqué ;)))

#66 Pourquoi tu te fais opérer ?

Aujourd’hui je vous propose de revenir sur plein de sujets que j’ai déjà abordé sur ma Chaine Youtube avec mon recul de presque 3 ans 🙂

Le thème de la journée est sans doute le démarrage de tout : Pourquoi tu te fais opérer ? C’est quand même bien de pouvoir mettre des mots sur tout cela…

Voici un passage de ce que j’écrivais en mai 2014 sur le sujet :

Dans mon entourage je sens qu’il est nécessaire que j’explique ma démarche car mise à part les personnes très proches (ma mère, mon mari..) certains sont assez abasourdie de ma démarche.
Pourquoi vas tu imposer cela à ton corps ?
Mais tu as l’air si radieuse, dynamique, heureuse ?
Je ne savais pas que tu étais mal dans ta peau (j’ai pas encore dit ça ?)
Tu es en dépression (non ? non ?)
J’ai du répéter sans 100 fois les mêmes réponses. Parfois ça m’agace, parfois je trouve ça super qu’on essaye de creuser pourquoi car effectivement ce n’est pas anodin comme opération.
Donc oui je me ferais opérer d’une Sleeve dès que l’équipe sera ok (chirurgien, nutritionniste, diététicienne, psychologue…) Je trouve que c’est complètement normal de valider ce type de décision. Que ça ne soit pas pris à la légère car notre vie va changer. J’ai envie que mon corps change. Ce que je veux surtout c’est vivre le plus longtemps possible et j’ai besoin de ce petit coup de pouce